Match d’improvisation

Cette année le deuxième match d’improvisation se déroule en public et en extérieur ! J’ai retrouvé tout ce qu’on a appris en classe sur les matchs d’improvisation : la patinoire de hockey miniature qui ressemble plus à un ring de boxe, les spectateurs déchaînés qui crient et rient dans une bonne ambiance. Mais nous, les premières, commençons à stresser, tout suants, nous devons nous lancer dans l’arène ! Mme Vital met deux élèves de terminale dans chaque équipe de premières, les secondes quant à eux, feront office de joker. Après l’échauffement le match a commencé, c’était assez impressionnant  car on voyait les élèves se défouler et prendre beaucoup de plaisir à jouer tandis que les spectateurs avaient l’air de bien s’amuser. L’impro d’Aitor et Justin était particulièrement réussie, le thème : un journaliste faisant un reportage sur un chasseur d’ours ! Toutes les impros créent un spectacle convainquant  et amusant, même si cette année, en voyant le nombre de spectateurs autour du ring, j’ai pris mes jambes à mon cou, l’espère que j’aurai plus confiance en moi l’année prochaine pour monter sur scène !

Bezardin Betty

Aujourd’hui, en octobre, dans la cours du collège, sous le soleil ardent de midi, le cauchemar que je redoute depuis un an se réalise : LE match d’improvisation ! Par rapport à l’année dernière, ce n’est pas une simple rencontre amicale en option, cela prend une autre dimension : un vrai combat en public entre quatre équipes. Stressée depuis la veille, en voyant cela mon état a empiré, j’avais des papillons dans le ventre. Pour moi, le stress est monté d’un coup en voyant les professeurs arriver avec un grand sourire aux lèvres !  La première improvisation ALIBABA a commencé, je priais pour ne pas être désignée… Tout à coup un doigt se ponte vers moi en criant ALIBABA ! Je suis au milieu du ring, tous les regards dirigés vers moi, et en plus, des appareils photos. J’étais bouche bée, je ne savais pas quoi dire, je ne savais pas quoi faire, en un instant, j’avais perdu tous mes mots. Heureusement, on n’est jamais seul sur scène, et d’un clin d’œil, Aitor m’a fait comprendre qu’il mènerait l’impro et que je n’aurai qu’à le suivre. Je pense que le spectacle était vraiment agréable à voir, et même si le stress est important ce sont des instants précieux que nous capturons dans nos souvenirs.

Nguyen Hong Vy

 

Un commentaire à propos de “Match d’improvisation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*