Le mystère de la salle des profs

Que se cache-t-il vraiment derrière cet accès interdit aux élèves ? Que font les professeurs durant les interclasses ? Les enseignants de Mathématiques et d’Histoire-Géographie discutent-ils des dernières prouesses de la recherche scientifique et des articles d’historiens, ou bavardent-ils plutôt à propos de leurs élèves ?

Ne vous arrêtez pas de lire si vous voulez connaître tous les détails !

La salle 103 est LA fameuse salle des professeurs de laquelle une senteur de café se dégage de manière constante, et où les professeurs se réfugient pour échapper un instant éphémère à la jungle des couloirs du lycée LFI Duras… Depuis toujours, l’accès interdit interroge les élèves qui élaborent plusieurs hypothèse sur cette salle : serait-elle le refuge de professeurs en proie à la caféine ? Les professeurs ont-ils leurs propres toilettes ? Les professeurs de Français jouent-ils au Scrabble pour passer le temps ? Madame Nguyen Duy harcèle-t-elle aussi les autres professeurs à propos de son obsession pour Brad Pitt ??  Finalement, les professeurs sont-ils juste des machines programmées à réciter des cours de telle heure à telle heure ? Et que font-ils entre eux… Certainement, vous vous êtes déjà aussi posés ces questions n’est-ce pas ? Or, vous croyiez peut-être ne jamais avoir de réponses puisque cette salle est interdite. Détrompez-vous ! Aujourd’hui, nous allons résoudre ces énigmes.

L’Usine à Café

En passant par les couloirs, ne vous est-il jamais arrivé, lorsqu’un professeur sort de cette salle, d’être submergé par des odeurs de café et d’antiquité ? Cette salle pourrait être une véritable usine à café, dont l’utilisation est indispensable en classe de Philosophie et de Français… Ce qui est compréhensible lorsqu’on fait cours à soi-même dans une classe amorphe, et non participative, il faut vaincre par quelques moyens ces paupières lourdes et rebelles.

Le luxe

Selon une source très fiable que nous ne dévoilerons pas – M. Dumesnil – nous avons réussi à obtenir un aperçu de cette salle hors de notre portée. Apparemment, ce ne serait pas une salle, mais deux salles connectées entre elles ! Une première salle (celle de gauche) constituée d’ordinateurs personnels, de machines à café et de casiers. Puis une autre (celle de droite) remplie de sofas, d’encore plus de machines à café, de meubles, d’une télévision, et même équipée de toilettes personnelles. Un véritable salon à deux pièces. Bon après, il est certain que les toilettes du lycée ne sont guère attractives en raison de leur puanteur laissée par des élèves qui ne savent point viser…

Le commérage, activité favorite des professeurs !

Aujourd’hui, la majeure partie de la communication humaine – e-mails, appels téléphoniques et échos dans la presse – tient du bavardage. Il suffit que vous déambuliez dans les couloirs de l’établissement pour entendre toute sorte de nouveaux scandales, et d’histoires… Parfois, nous attendons même désespérément un nouveau “drama”, ou la suite d’une série de “drama” qui ne s’est pas encore terminé dans l’espoir que cela nous divertisse un peu. Nous avons baptisé cette communication, souvent pour des méfaits, “le gossip”. Les professeurs étant des humains comme nous tous, oui c’est vrai, n’échappent pas à cette communication qui est une forme de socialisation. Vous croyez vraiment que monsieur Dang et monsieur Janvier profitent des interclasses pour parler de quarks ? Ou que les professeurs d’histoire parlent des causes de la Première Guerre mondiale quand ils se retrouvent à déjeuner ? Ça arrive. Plus souvent, toutefois, ils parlent des collégiens, des lycéens, des histoires qui circulent dans l’établissement, des querelles qui peut y avoir au sein de l’administration… Et même de ce qui se passe en dehors du lycée, notamment sur Instagram. Faîtes attention à ce que vous mettez là-dessous… Les professeurs sont juste comme nous finalement. Un peu comme nous. Un tout petit peu…

Madame Nguyen Duy et Brad Pitt: Les Liaisons dangereuses

Avec son mug “I Love Brad Pitt”, nulle ne peut douter de l’amour sans pareils qu’éprouve madame Nguyen Duy envers son acteur favori… Un amour interdit et très touchant, mais qui peut causer des dommages collatéraux. Toujours grâce à notre source très fiable, nous avons eu vent d’un scandale qui a eu lieu dans la salle des professeurs l’année dernière. Madame Nguyen Duy ne trouva plus son mug “I Love Brad Pitt”, et ça a été la rupture. Soudainement, elle a fait un scandale et a accusé les autres professeurs de lui avoir volé son super mug. Après de longues recherches, elle s’est souvenue qu’elle l’avait laissé dans la salle 108 de monsieur Ridel… Elle a fait irruption dans sa salle avant le début d’un cours d’Histoire aux 2ndes B (j’y étais l’année dernière, et je témoigne de la validité de cette information) pour récupérer son précieux mug. Cependant, Elle n’a pas manqué d’accuser monsieur Ridel à son tour de le lui avoir volé, ce dernier répliqua: “Allez ouste, dehors sorcière !”

Les jeux occupent-ils une place dans la vie des professeurs ?

Lorsque l’on devient adulte, il n’est pas forcément obligatoire d’abandonner ses jeux favoris ! Depuis toujours, les jeux ont occupé une grande place dans le quotidien de l’homme que ce soit les courses de chars à l’époque romaine, les tournois de chevaliers durant l’antiquité, les jeux d’argent qui ont connu un grand essor au XVIIIe siècle, et bien évidemment tous les jeux numériques qui existent aujourd’hui. Il est bien connu par tous que monsieur Ridel est absolument fasciné par les jeux de société puisqu’il est l’auteur de la ludothèque au CDI! Certes, le plus souvent, ce sont les élèves qui empruntent et qui jouent à ces jeux de société. Toutefois, même certains professeurs s’en servent, nous avons notamment remarqué Madame Perrin prendre le jeu “Epidemics” après une session de TPE! Mais parfois, certains jeux peuvent même devenir une obsession, et une source d’addiction qui peut détériorer la qualité d’une vie. Monsieur Janvier en a notamment été victime. Au cours d’une heure d’accompagnement personnalisé, nous avons demandé à Monsieur Janvier son parcours professionnel. Il nous a raconté qu’après avoir obtenu le BAC, il a entrepris une prépa de Physique-Chimie, la PCSI. Or, ça a été très stressant pour lui, les cours ne lui convenaient pas, et la charge de travaille le dépassait… En plus, la même année en 2006, le fameux jeu World Of Warcraft (WoW) est sorti… Et il en est devenu accro pendant un an. Il a fini son récit avec une morale qu’il a tiré de son expérience: “Ce jeu, c’est le mal”.

Marvin Kociszewski, Kenny Levy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.